Comme un oiseau sans elle
Parité = Egalité ?

Dans un monde parfait on aurait tous les mêmes chances de réussir et seul nos compétences et notre travail compteraient pour obtenir des postes.

Dans un monde parfait, on naitrait tous riches ou pauvres, et si tel n’était pas le cas, y aurait des droits de successions de ouf.

Dans un monde parfait, on se ferait pas virer d’une boite de nuit parce qu’on est maghrébin.

Dans un monde parfait, les CV seraient anonymes et sans photo.

Dans un monde parfait, mon blog n’existerait pas.

Mais notre monde est loin d’être parfait, et même si je suis un fervent supporter de la promotion par le talent, par les compétences, et par le travail, force est de constater que sans coup de pouce législatif les choses n’avance pas.

Il y a quelques années, quand la loi sur la parité dans les listes électorales est sortie mon avis était mitigé, les arguments des défenseurs de la loi étaient compréhensibles mais mon idéalisme me faisait parfois pencher dans le cas d’Elisabeth Badinter, qui se disaient vexée de pouvoir être choisie sur une liste électorale juste à cause de son sexe.

Avec le temps, ces arguments me convainquent de moins en moins. Pour changer des habitudes tellement vieilles que de faire plus confiance aux hommes qu’aux femmes, il faut un législateur.

Il y a quelques jours une loi sur la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration est sortie.

Elle impose les choses suivantes :

Le Conseil d’Administration de 3 ou 4 membres devra avoir au moins un membre de sexe différent des (respectivement) deux ou trois autres. Le Conseil d’Administration de 5 ou 6 membres devra avoir au moins deux membres de sexe différent des (respectivement) trois ou quatre autres. Un Conseil d’Administration de 7 ou 8 membres devra avoir au moins trois membres de sexe différent des (respectivement) quatre ou cinq autres.
Je vous le concède, cette loi n’est pas parfaite, loin de là, mais en retour concédez moi qu’on va bien se marrer, faire entrer des filles dans les C.A. des grosses sociétés ne va pas être une chose aisée, et il me semble que de voir des têtes nouvelles dans ces environnements de copinage machiste extrêmes ne peut qu’être bon pour la transparence.
La parité ce n’est pas l’égalité mais il me semble que c’est un passage nécessaire pour changer les mentalités.
Les commentaires de ce blog sont propulsés par Disqus